Un ordinateur se compose de plusieurs éléments externes et internes. En ce qui concerne les éléments internes, ceux-ci ont tendance à beaucoup chauffer. C’est notamment le cas pour le processeur ou CPU. Lorsque le PC est allumé et qu’un programme très gourmand est lancé, le CPU effectue un travail assez conséquent et dégage énormément de chaleur. Afin de dissiper cette chaleur et éviter qu’elle endommage les composants du PC, on utilise un système de refroidissement. En général, il existe deux types de systèmes de refroidissement : l’air cooling et le water cooling. Chacun de ces systèmes a ses propres avantages et inconvénients. Découvrez dans cet article un guide pour vous aider à choisir votre système de refroidissement pour PC.

L’air cooling

Le refroidissement par air cooling consiste à utiliser l’air pour refroidir les éléments. Plus précisément, à aspirer de l’air frais puis à dissiper l’air chaud de façon cyclique et selon les besoins du PC. Et pour ce faire, on utilise un élément appelé « ventirad ». Comme son nom l’indique, il s’agit un mix entre le ventilateur et le radiateur. Le ventirad se fixe soit au-dessus soit à proximité du processeur. Il faut aussi savoir qu’il existe deux types de systèmes air cooling : le top flow et le side flow.
La majorité des ventirads fonctionnent en top flow. Qu’est-ce que le top flow ? C’est un dissipateur composé d’un mini radiateur à ailettes au-dessus duquel est fixé un ventilateur. Ce système va aspirer l’air depuis le haut pour le diffuser vers le bas, directement sur le CPU et la carte mère. Ce système n’est pas des plus performants et s’adresse surtout aux petits setups (mini et moyen tour).
Le side flow quant à lui fonctionne différemment du top flow. En effet, dans ce système, au lieu de projeter de l’air frais sur le processeur, le ventirad va aspirer et expulser l’air chaud à l’extérieur du boîtier. L’avantage du side flow est qu’il permet de refroidir plus efficacement le PC, car au lieu de dissiper l’air chaud à l’intérieur du PC, ce qui pourrait l’endommager, il le dirige vers l’extérieur.
L’air cooling est la façon la plus simple de refroidir un PC, car ce système est très facile d’installation. De plus, sur une petite configuration, il suffira largement pour refroidir l’appareil.

Le water cooling

Le water cooling, contrairement à l’air cooling, consiste à utiliser de l’eau pour refroidir le PC. Ici, on n’utilisera pas un ventirad, mais des kits de water cooling. Comment fonctionne le système ?
D’abord, un dissipateur est fixé directement sur le processus. Ce dissipateur est relié à un ensemble de radiateurs par l’intermédiaire d’une pompe composée d’au moins deux tuyaux. Lorsque le CPU chauffe, le dissipateur aspire cette chaleur et la transmet au liquide contenu dans un premier tuyau. Ce liquide est refroidi grâce aux radiateurs couplés à un ensemble de ventilateurs. Le liquide froid passe par le second tuyau pour refroidir le dissipateur, qui en contact avec le CPU, refroidit ce dernier à son tour.
Le water cooling est le système le plus efficace, mais est très difficile à installer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

IPhone vs Android : quelles différences ?

mer Juil 4 , 2018
De nos jours, quand on parle de téléphonie mobile, notamment de Smartphone, on pense directement à l’IPhone ou bien à l’Android. Alors que d’un côté […]
fr_FRFrench
fr_FRFrench